samedi 20 septembre 2014

Spotless (ou presque) - Les produits qui ont sauvé ma peau.

L'acné et moi, c'est une longue histoire d'amour.

L'acné et moi, ça fait longtemps que ça dure. Je n'ai pas choisi la peau de merde, c'est la peau de merde qui m'a choisie. (Quel honneur, nan mais vraiment, merci.) 



Tout a commencé en 2de. Et je n'ai pas fait les choses à moitié, je me suis chopé une floppée de kystes sous cutanés bien douloureux. En plus de la douleur et du côté peu esthétique de la chose,  je me prenais des remarques du type "Je ne te fais pas la bise, j'ai peur d'attraper tes boutons" 
Ce à quoi je répondais dans ma tête, faiblarde que j'étais et que je suis toujours

Je ne suis pas une pro du maquillage, loin de là. Par exemple, je n'ai réalisé que depuis quelques années que le noir autour des yeux, ça ne m'allait pas DU TOUT, à en juger par la tête de psychopathe que me donnent mes yeux creusés sur ma carte d'identité. 


Donc voilà, à 15 ans, non seulement j'avais les yeux cernés de noir (et cernés tout court) mais en plus, je tentais désespérément de cacher mes boutons derrière une couche épaisse de fond de teint dont j'ai oublié le nom mais qui venait de chez Gemey, et qui promettait une réduction des imperfections, en laquelle, naïve que j'étais, je croyais. 

Seulement voilà, il fallait se rendre à l'évidence, c'était bien plus profond. C'est ainsi que j'ai commencé ce merveilleux traitement qui s'appelle le ROACCUTANE 

Hommage à mon super T shirt Bob L'Eponge que je portais le jour de ma rentrée en 1ère


Le Roaccutane, c'est les tests de grossesse mensuels obligatoires, l'assèchement des muqueuses, les saignements de nez, la crème qui tâche tous tes vêtements et draps... 6 mois à 1 an de plaisir quoi. 

Mais au final, c'est ça aussi qui m'a débarrassé de mes kystes. Chez certains de mes amis de l'époque, je l'ai vu aussi faire des ravages, avec une peau rouge qui part en lambeaux... J'y ai heureusement échappé. J'entends aussi régulièrement parler d'effets secondaires de type idées noires. Super.

Ma peau est restée fragile, j'ai remarqué par exemple une tendance à choper des boutons en période de stress, ou après un traitement aux antibiotiques. J'ai continué à prendre quelques petits traitements de temps à autre, en priant qu'après 25 ans, je me débarrasse enfin de mon acné. (25 ans, parce que c'est l'âge où -heureusement et malheureusement- les cellules de la peau ne se régénèrent plus.) 

Et donc je peux le dire officiellement : j'ai 26 ans, et ma peau va bien! 

celine dion celinedion gif

Comprendra la référence qui peut

Alors certes, elle est loin d'être parfaite. Mais je pense avoir trouvé les bons produits, et aujourd'hui mon seul "travail" en plus de l'entretenir reste à réussir à camoufler du mieux que je le peux les traces de mes anciennes plaques d'acné sévère (localisées en bas à droite de ma bouche.) 

Voilà donc, comme le promet mon titre, les produits que j'utilise au quotidien et qui ont menés à une nette amélioration de ma peau


Le matin, je nettoie mon visage avec la lotion Aqua Magnifica de Sanoflore (B): elle tient ses promesses et laisse la peau douce et les pores raffermies. La forte odeur peut cependant dérouter. Mais c'est clairement un bon produit. Avant de maquiller mon teint, je brumise mon visage avec l'Eau Thermale Avène (F) réputée pour ses propriétés apaisantes et anti-irritantes. Enfin, j'applique mon Fluide matifiant hydratant (D), toujours chez Avène.

Le soir, je démaquille une 1ère fois ma peau avec la solution micellaire purifiante Sébium H20 de chez Bioderma (A). J'ai fait une infidélité à la Lotion Micellaire Avène, car la Sébium H2O est adaptée aux peaux à problèmes. 

Le plus de l'eau micellaire? Elle contient des particules tensio-actives qui "captent" les impuretés et la poussière. Elle est douce, donc adaptée à tous types de peaux.

Pour mes yeux bleus sensibles et myopes, j'utilise le démaquillant doux pour les yeux d'Avène (tiens, tiens)(E). 

Sous la douche, je nettoie ma peau avec le Gel Cleanance de chez...surprise...Avène (C)! (Promis, je ne suis pas sponsorisée ;) c'est simplement la marque qui m'a toujours été recommandée par mes dermatos.

Et enfin, je finis avec un coton de lotion Aqua Magnifica. 

C'est vraiment la combinaison quotidienne gagnante pour ma peau. Je constate une amélioration au fil des mois, et j'en profite avant que ma prochaine préoccupation soit...les rides. 


mardi 16 septembre 2014

Lately...


Vendredi, je repère ce joli modèle de lunettes Le Temps Des Cerises chez Krys.
Samedi, je repars avec :)
(Inspired by Zooey)




Je me suis mise au latin. C'est duuuur...


De repos le vendredi après-midi, un peu de shopping. J'investis ENFIN dans une veste en jean chez Pimkie (Pourquoi n'y ai-je pas pensé avant? Elle va avec absolument tout) et un kimono chez Mim (à 16,99 euros, je ne prends pas trop de risques si la tendance passe vite)


J'ai enfin acheté de quoi manger dans la cuisine. J'ai dévalisé IKEA, la déco de mon appart est maintenant finalisée :)

samedi 13 septembre 2014

Ma série du moment - The Knick

Un soir d'ennui et de grand vide télévisuel sur TF1, Fr2, M6... (chaînes que je regarde rarement maintenant), j'ai décidé de souscrire à OCS pour 1 mois ( 1 euro, yay) et de profiter de leurs services de replay. The Knick, dont j'avais vaguement entendu parler, était disponible en US+24 : cela veut dire que les épisodes sont diffusés en VOSTFR le lendemain de leur diffusion aux States. Avouez que ça change des séries qui sont diffusées sur les grandes chaînes 1 ou 2 ans après leur sortie. 

Bref, après un bref coup d'oeil au sujet (la vie des chirurgiens et médecins de l'Hôpital Knickerbocker de New York au début du 20ème siècle),  son producteur (Steven Soderbergh, excusez du peu) et sa note sur IMDB (8,4!) je me laisse tenter. 



Autant le dire, la série est interdite aux moins de 16 ans, et je vous déconseille vraiment de la regarder pendant que vous êtes à table. (Ce que moi, je fais, en fait.) 

The Knick, c'est la série qui te fait réaliser à quel point tu es chanceux(-se) de bénéficier du progrès médical actuel. Regardez-là et vous offrirez un bouquet à votre dentiste, vous écarterez sans crainte les jambes chez votre gynéco, la coloscopie passera toute seule...Bref, vous avez compris.

L'avortement, les fausses couches, la typhoïde, la méningite, les conditions de vie insalubres, autant de problèmes auxquels doivent faire face l'équipe médicale - il faut tester, tenter, apprendre de ses erreurs, tout ça for science sake. On est vraiment nés à la bonne époque. 

La série traite également d'une multitude de sujets, comme le racisme (comment un jeune médecin noir peut-il trouver sa place au sein d'une équipe de médecins réticents à voir un "negro" - je cite la série - intégrer l'hôpital), la drogue (Clive Owen y campe un médecin en proie à ses addictions), la corruption, le trafic de cadavres, l'avortement clandestin, la place de la femme dans la société, ...

Bref, je vous laisse avec quelques visuels de la série qui à juste titre, reprennent l'expression "c'est plus ce que c'était." 








mercredi 3 septembre 2014

A Queen's Guard acting silly : right or wrong?

C'est LA vidéo qui fait parler d'elle en ce moment en Angleterre. Ou plutôt, le garde royal qui y apparaît. 


Il est de notoriété publique que ce n'est pas le job le plus amusant du monde : rester à son poste, faire quelques pas et en revenir le tout en restant raide comme un piquet. 

Ce garde s'est donc permis quelques petites folies à la Ministry of Silly Walks des Monty Python, ce qui a bien fait rire les touristes massés devant les grilles de Buckingham Palace.



L'Armée Britannique, elle, ne rit pas du tout. Une enquête est en cours pour tenter d'identifier le garde, et le plaisantin risque le licenciement. 

Cette vidéo fait débat. Un garde est censé protéger la famille royale. De même, par principe, il ne devrait pas se comporter de cette manière. Il savait en entrant à l'Armée qu'il allait être soumis à des règles de conduite très strictes. 

Cependant, un peu de légèreté ne fait de mal. Beaucoup soulignent l'audace et la bouffée d'air frais apportée par ce soldat qui avouons-le, est, ainsi que ses pairs, l'un des éléments indispensables du tourisme anglais, au-delà de son devoir de protection. 

S'il perd son job, ce garde aura au moins eu son quart d'heure de gloire.



Lazy Sunday











lundi 1 septembre 2014

Coldplay - Ghost Stories



Qu'il est bon de retrouver Coldplay, LE Coldplay que j'aimais au début des années 2000. 

Les sentant déjà un peu mégalo (comme Muse) avec Viva La Vida, j'ai carrément lâché l'affaire à la sortie de XYLO MYLOTO, album taillé pour le Stade de France (comme Muse). Je me suis dit, ça y est, je les ai perdus , Coldplay, c'était mieux avant.(Comme...bon ok, vous avez compris.)

Et puis, Ghost Stories est sorti. Et si je suis désolée pour le divorce de la control freak Gwyneth Patrow et Chris Martin (qui s'est donc mis à remanger des hamburgers et qui sortirait avec Jennifer Lawrence), force est de constater que cette séparation a bien inspiré le groupe qui livre un album  qui ne peut que rappeler leur premier opus Parachutes, avec des jolies mélodies, des textes poétiques sur l'amour et la séparation, des clips soignés non dénués d'humour (Magic et True Love valent vraiment le coup d'oeil), une collaboration avec Avicii pour donner un peu de pep's, enfin bref moi j'adhère à 100% et je remercie Coldplay d'être revenus à ce qu'ils savaient faire de mieux. 


(Comme Muse.)



Magic 



A Sky Full Of Stars



True Love