jeudi 24 décembre 2015

A British Christmas Playlist

Difficile de se croire un 24 Décembre quand on sortirait limite en pull léger et qu'on doit même ressortir ses lunettes de soleil pour conduire. 

J'en profite tout de même pour vous présenter quelques chansons que j'ai pu entendre en boucle lors de mon séjour à Londres. J'ai de plus pu assister à un concert de Noël au Royal Albert Hall avec Tim Howar, Laura Turbott, la chorale Classical Voices et le London Concert Orchestra. 

Crédit Photo: Royal Albert Hall

En plus de l'endroit absolument somptueux, le concert était génial, on a chanté et dansé sur des classiques mais aussi des titres plus pop-rock. 

Voici, parmi la loooooongue liste de chansons de Noël, ma sélection pour cette année! 

Allez, on ressort tous nos supers pulls kitchosses et on va se lancer des boules! 


George Michael qui, à l'époque, jouait bien le mec qui aimait les filles. Et a du en décevoir plus d'une...

Que celle qui n'a pas pointé du doigt son mec (ou sa meuf, ou son chien, bref) au moment où Mariah chante "All I want for Christmas is YOOOOOUUUU" quitte la salle. Immédiatement.

Chanson finale du concert au RBA, des milliers de personnes debout, chantant et balançant les bras...Inoubliable! 

Cette vidéo est issue d'un autre concert de Noël au Royal Albert Hall. Lors du concert nous avons pris part à la chanson en mimant chaque cadeau offert. 


Un petit Elton pour la route...



mercredi 4 novembre 2015

Where is Whilelmina? Whilelmina is in the kitchen.

Pendant mon temps libre, j'ai pas mal cuisiné. 
J'ai aussi délaissé Aldi pour Lidl où j'ai trouvé pas mal de produits intéressants, dont un large choix de fruits et légumes bios pas très chers, des cranberries séchées, une préparation pour pain, des pâtes aux épinards, des tomates séchées... Le tout moins cher que chez Carrouf et consorts. 



Au passage, on en parle de cet horrible barbarisme?

Le pain d'abord. Un paquet d'1 kilo de préparation de pain de seigle, à mélanger à 350ml d'eau puis à mixer. Ça peut se faire  au mixeur, mais mon chéri a choisi de le faire à la main. C'était un peu long, un peu chiant, et super salissant (wééé la pâte à pain qui sèche sur tes mains, ton éponge, ta table...), mais ça vaut le coup. On laissé gonfler dans un moule à cake avant d'enfourner avant d'obtenir un beau pain qui nous a fait 3 bons jours. Le petit effort à fournir pour la préparation est vite remplacé par la satisfaction d'avoir fait son pain soi-même. Pour même pas un euro.


Allez savoir pourquoi j'ai choisi Peeta pour illustrer ma folie boulangère. C'est totalement innocent et sans arrière-pensée. Ou pas.



Les légumes ensuite : la courge butternut en particulier. J'avais souvent entendu parler de ce truc, alors en tombant dessus je me suis dit que c'était l'occasion de goûter. Mon cher et tendre fut une fois de plus réquisitionné et fit usage de ses biscoteaux pour éplucher et couper la courge butternut aussi appelée doubeurre. J'ai ensuite appris qu'on peut la cuisiner avec la peau... En tout cas, une courge entière de taille moyenne donne à peu près 5 portions (j'ai congelé tout ce qu'il y avait en trop.) Comment la cuisiner? En poêlée, purée, crumble, soupe... En ce qui me concerne je l'ai juste fait revenir dans la poêle en cubes avec un peu de paprika et de gros sel, jusqu'à ce qu'elle devienne fondante. J'ai accompagné le tout de petits chèvres panés à faire dorer au four. C'était bon, très doux et sucré. Approved! 




Enfin, ce matin, j'ai fait un cake miel, cranberries, noix et raisins secs. J'ai troqué le sucre contre de la cassonnade. Verdict demain,quand je l'aurai emmené au boulot pour le déguster avec les collègues. 



lundi 7 septembre 2015

Lectures d'été

J'ai toujours aimé lire, mais j'y ai vraiment consacré plus de temps cet été. J'ai délaissé mon pc, mes addictions complètement superficielles et contre-productives à Facebook et Candy Crush Saga pour prendre le temps de lire. Et j'ai eu beaucoup de mal à reposer mes livres pour m'atteler à d'autres tâches...

Voici ce que j'ai lu cet été.



Le Pouvoir du Moment Présent d'Eckhart Tolle

Profiter de la vie, au jour le jour, me paraît de plus en plus important. Savourer l'instant présent, sans trop ressasser le passé et ne pas non plus passer trop de temps à songer à l'avenir, difficile pour moi du fait de mon histoire passée et de ma volonté de vouloir planifier mon avenir proche et lointain à la minute près. 

Alors pour être tout à fait honnête, certains propos sont très intéressants, mais le reste m'a paru bien trop complexe, philosphico et psychologico- capillotracté pour vraiment tout comprendre et appliquer tout ça à mon quotidien. Je crois que j'ai besoin de conseils plus concrets...


Dracula de Bram Stoker
Mon livre favori, relu tous les ans. J'avoue préférer la première partie du livre à la deuxième, mais c'est toujours un bonheur de le relire. J'ai agrémenté ma lecture du visionnage du film de Tod Browning de 1931. Je conseille également l'adaptation de Coppola... En bref , Dracula est définitivement mon personnage préféré.



La Petite Fadette de George Sand. 
Un très joli roman. Ayant moi-même grandi à la campagne j'ai pu imaginer la scène et l'ambiance des petits villages, et j'ai trouvé le personnage de la Petite Fadette très touchant et d'une grande sagesse. C'est un roman qui se lit vite et laisse une très douce impression.

Winter of the world de Ken Follett

Tome 2 de la Century Trilogy, vous pouvez retrouver mon avis sur le premier ici.
J'ai dévoré le deuxième opus plus vite que le premier, certainement aussi parce que j'avais plus de temps. 
Que penser de cette suite? Je l'ai globalement beaucoup aimé, au point de commander le troisième et dernier tome de la saga juste après l'avoir refermé. Mais je lui ai également trouvé des petits défauts. 

Le contexte ? La Seconde Guerre Mondiale, du point de vue Russe, Allemand, Britannique et Américain. On retrouve les personnages du premier tome, et surtout leur descendance, pris dans les tourments de la guerre.  

Le principal reproche que je ferai à ce livre, ce sont les trop grosses coïncidences. Les enfants des personnages du tome 1 qui se retrouvent à leur tour 'comme par hasard' à l'autre bout du monde, c'est vraiment trop gros ('Hey, mais t'es pas le fils de machin? Hey mais mon père biologique vit aux Etats-Unis et a le même nom que toi et moi MAIS ALORS NOUS SOMMES FRERES!!!), même si je comprends bien que ça sert l'intrigue. Autres coïncidences, les personnages qui se promènent en bateau juste au moment de l'attaque de Pearl Harbour, ou la femme Allemande qui donne naissance à un enfant handicapé (vous devez vous douter du sort de ce oauvre gamin...) 

Outre ce détail la lecture reste tout de même plaisante et sur la fin j'ai eu du mal à le lâcher, ce qui fait que j'ai du lire les deux derniers tiers du livre (900 pages tout de même) en 15 jours. Le tome 3 m'attend sagement mais comme la lecture va me prendre encore beaucoup de temps je lis quelques livres moins épais en attendant. 

J'ai également fini la trilogie Fifty Shades mais je lui dédierai un article tout entier (oui, c'est trop d'honneur je sais.) 


Et vous, qu'avez-vous lu cet été?

samedi 5 septembre 2015

Cream, cream everywhere!

Il m'arrive de passer des weekends entiers sans mettre le nez dehors, sans toutefois paresser. J'ai toujours un tas de trucs à faire à la maison, que je n'ai pas eu le temps de faire la semaine : évidemment, la montagne de vaisselle, la lessive, le ménage, tous les trucs glams du quotidien.

 Mais aussi prendre le temps de prendre soin de moi. En semaine, il n'y a guère que mon visage dont je prends soin,  par nécessité absolue. Mais les jours off, je dégaine crème de toutes sortes pour chouchouter non seulement mon visage, mais aussi mes cheveux et mon corps. Voici donc tout ce que j'ai utilisé ce matin pendant et après la douche :

2 fois par semaine, après avoir lavé mon visage avec Cleanance j'effectue un gommage doux Avène pour débarrasser ma peau de tous les résidus éventuels de crèmes que j'applique sur ma peau. Cependant j'ai la peau fragile donc c'est hydratation obligatoire juste après. Pour aujourd'hui j'ai choisi la crème Aquaconfort Delarom (que j'ai oublié de prendre en photo :/) , qui est un peu trop riche pour être portée en crème de jour et que je porte donc en masque les jours off. Le gros inconvénient, c'est son odeur à la banane qui me file un peu des hauts de coeur...

En ce qui concerne mes cheveux, un lavage avec le shampoing Luscious Long d'Aussie (non, pas les légumes en conserves) qui ne me convainc guère mais je dois faire le vide dans ma petite salle de bain croulant sous les produits de beauté.  

J'ai ensuite posé un masque dattier du désert de Klorane pour cheveux secs. Ce masque ne me convainc guère plus (fail combo). Même si j'adore son odeur de Coca-Cola,  force est de constater que le résultat n'est pas à la hauteur du prix. Si au rinçage mes doigts ne glissent pas dans mes cheveux, c'est un échec (comme dirait Blanche dans Fort Boyard.) 


Au passage souvenez-vous qu'au début Blanche ressemblait à ça. Et avait une voix à moitié robotisée. Et ça me stressait. 
Et maintenant elle ressemble à ça. Une ancienne Miss France. Bande de coquins, chez Fort Boyard! ( L'ancienne Blanche doit l'avoir mauvaise) . Fin de cet interlude à l'importance capitale. 




Une fois sortie de la douche, je tartine mes petits boutons écorchés de Cicalfate pour apaiser et réparer. J'applique la crème à tout faire Egyptian Magic sur mes cicatrices d'ampoules derrière les pieds (j'ai la peau qui marque TRES vite et pendant longtemps). Je tartine mes lèvres de Labello (je ne peux pas vivre sans) et j'effectue un gommage des pieds avec le soin gommage Anti Peau Dure de Hansaplast qui combine un gommage puissant à un soin adoucissant. J'en rajoute une couche, c'est le cas de le dire, avec la crème pieds régénerante de chez Hansaplast toujours. Pour un résultat optimal j'applique la crème sur mes pieds en faisant à peine pénétrer. J'enfile des chaussettes pour ne pas glisser et laisse mes pieds s'imprégner de la crème à longueur de journée. Pieds doux garantis. 

Alors oui,cette accumulation de produits fait que ma peau peut être un peu glissnte, collante, gluante, mais ses soins me paraissent nécessaires au moins une fois par semaine. Il faudra même intensifier, dans le mois à venir, hiver oblige. 

Pour finir, voici quelques produits que j'envisage d'acheter dans les prochains mois : 


Le bronzer Desert de chez The Balm, une marque que j'ai déjà eu l'occasion de tester. Je craque d'abord bien sur pour son packaging rétro, mais aussi pour sa teinte qui tout en restant discrète donne l'impression d'avoir attrapé des couleurs cet été. Ca tombe très bien pour ma carnation pâle qui ne bronze pas (et qui de toute façon doit fuir le soleil comme la peste pour éviter la poussée d'acné en Septembre.) 
Pour l'instant j'utilise le riquiqui échantillon reçu dans ma birchbox de Juillet, mais je le rachèterai sans hésiter une fois l'échantillon épuisé. 

Cette brume Hydrabio Eau de Soin SPF30 m'a tapée dans l'oeil en en lisant la description dans un magazine, et quelques articles de blogs plutôt élogieux. J'ai bien été tentée de l'acheter pour protéger mon visage cet été, seulement je venais d'investir dans ma crème solaire visage Avène, ce n'était donc pas raisonnable de racheter un produit solaire. Mais je trouve son prix très attractif et son format très pratique pour le glisser dans le sac et l'utiliser en retouche dans la journée. 
Patience, donc, mais bientôt, cette brume sera mienne.
Je suis fan des produits Sanoflore pour tout un tas de raisons : leur joli packaging, l'odeur et l'efficacité des produits... La lotion et le gommage Aqua Magnifica et le sérum Essence Merveilleuse font déjà partie de ma collection, et j'aimerais l'agrandir avec cette crème de nuit Rosa Angelica pour succéder à mon hydratant nuit Clinique actuel et le concentré Essence Magnifica pour soigner mes imperfections. Le hic? Leur prix un peu élevé. Mais la durée d'utilisation est relativement longue : le sérum ne s'applique qu'en gouttes, et je jongle entre trois soins de nuit. Je devrais donc pouvoir rentabiliser l'investissement. 

C'est pour la bonne cause! 




vendredi 28 août 2015

"There's nothing like staying at home for real comfort" - Jane Austen

Fin des vacances oblige, j'ai regagné mon nid une semaine avant la rentrée afin de profiter de mes derniers jours de congés pour ranger, nettoyer, redécorer et remeubler mon appartement.

Il y a un an tout pile, je faisais une grosse razzia chez Ikéa pour l'équiper et le décorer, peu après mon emménagement. Cette année encore, j'ai investi dans du nouveau mobilier et je suis vraiment satisfaite du résultat.

Je commence à regarder ce qui se fait sur le marché immobilier dans l'optique d'acheter, mais je dois avouer que je laisserai à regret mon petit cocon actuel. Il aurait été parfait avec une seconde chambre pour faire un bureau et une chambre d'amis!

En attendant, j'ai continué de décorer le bureau installé dans notre chambre. C'est fou comme quelques cartes postales et prospectus glanés ça et là donnent tout de suite du cachet à la pièce. J'y ai également accroché un joli cadre trouvé dans un charity shop à Canterbury. J'ignore ce qu'il représente mais je le trouve vraiment chou.



Côté salon, pas mal de changement. J'ai troqué mon vieux clic-clac contre un nouveau canapé relax (chez But) - le genre de canapé dont tu ne te relèves plus une fois dedans. J'ai également racheté une table basse en chêne massif (But toujours) , car je n'étais plus trop fan de ma table Up&Down en verre. J'avais des envies de bois, que je trouve plus chaleureux, d'autant que mon bureau est déjà en verre noir, cela me paraît suffisant. Pour finir, mes livres ont trouvé place dans une nouvelle bibliothèque (But encore, quelle bonne cliente je fais...)


Maintenant, j'ai l'impression d'avoir un étage chez moi. Et j'ai toujours rêvé d'une maison à étage.


Ma PREMIERE PLANTE VERTE! (Jusqu'à quand?)


Oui, je colorie  fais de l'art thérapie.


Tranquillou devant Fort Boyard


Bonus : Shaun et Grumpy Cat ont rejoint Blitzer, Timmy et Beanie (et m'ont coûté la peau du cul)



lundi 27 juillet 2015

Séjour à Canterbury

Eurotunnel, Eurostar, Ferry, il n'y a guère que l'avion que je n'ai jamais emprunté pour aller en Angleterre (ni nulle part ailleurs, en fait.)

Mais la nouveauté, c'était que cette fois-ci j'allais traverser la Manche par mes propres moyens, avec ma nouvelle petite voiture, comme une grande. Et rouler à gauche.
Mis à part un petit freinage sec dans un rond point, je dois dire que la conduite à gauche s'est très bien passée. J'avais bien étudié la route avant de partir, et l'accès est tellement direct qu'il est difficile de se tromper.

En raison des mouvements de grève à Calais nous n'étions pas sûres de pouvoir partir, ni de pouvoir revenir. Finalement le voyage s'est passé sans encombres, à l'exception d'un léger retard qui n'a pas compromis notre organisation.


Canterbury est une très jolie petite ville, qui regroupe en son centre boutiques et monuments touristiques. On peut donc tout voir au même endroit, sans avoir besoin de prendre aucun transport. 

Il y a énormément d'enseignes, pour tous les budgets (Primark, New Look, Cath Kidston, H&M, Zara...) mais le must, ce sont les charity shops, des genres de dépôts ventes dont les bénéfices sont reversés à des associations. 
J'en ai fait une dizaine, et j'ai ramené une tonne de chaussures, fringues, DVD, livres (dont les Canterbury Tales....forcément!), accessoires de déco, pour moins de £50! Preuve qu'on y trouve de tout. 

La cathédrale est splendide et chargée d'histoire. C'est ici qu'a eu lieu l'assassinat de Thomas Beckett par des soldats ayant pris la remarque de Henry II un peu trop au pied de la lettre... Et j'ai eu la chance d'avoir été présente le jour où Rachel Treweek était consacrée Evêque de Gloucester. J'ai donc assisté à la procession et ai vu l'Archevêque de Canterbury.


Il y a un petit musée sympa, le Royal Museum, qui propose une collection de tableaux, fossiles, animaux empaillés et objets antiques. Très sympa pour la fan de cabinets de curiosités que je suis. 

Les tout petits bémols : 
- Les parkings sont payants. Et chers (£5 la journée.) 
- Il y a des mouettes partout, qui nous ont fait c**** toute la nuit. Elles éventrent les poubelles et ramènent de la bouffe partout. 
- La ville est parfois un peu sale, il y a des détritus qui traînent par terre à certains endroits, mais je pense que les mouettes y sont pour beaucoup! 
- Il y a quelques membres de ce que j'appelle "Le Bibine Club". Ils ne nous ont fait aucun mal ni aucune remarque,mais je pense qu'à partir d'une certaine heure il ne faut pas se ballader seul(e).








Combien ça coûûûûte? 
J'ai réservé en Février.
Comptez 90 euros la traversée avec des billets non remboursables non échangeables, 150 euros avec des billets échangeables (vous pouvez prendre un ferry plus tôt ou plus tard que prévu. Cependant, pour l'aller j'avais pris un ticket non échangeable et, arrivées 2 heures en avance, le gentil monsieur nous a quand même mises sur le prochain ferry)

Pour l'hôtel, 94 livres soit environ 132 euros les 2 nuits (déjeuner non compris). Nous logions au Canterbury Chaucer Central Hotel, à 2 minutes du centre ville et 5 minutes de la cathédrale. Attention, le parking est payant (£5 par jour, heureusement pour nous la machine était en panne et nous n'avons rien payé).



Comptez donc entre 250 et 300 euros pour le transport et l'hébergement.


On arrive bientôôôôt?
Prenez l'A26 en direction de Calais. Arrivé au port, après le contrôle des passeports, on vous donnera l'heure de départ de votre ferry ainsi que l'allée vers laquelle vous devrez vous diriger. C'est vraiment simple comme bonjour! La traversée en ferry dure un peu plus d'une heure. Douvres / Canterbury se fait en 30 minutes, en suivant l'A2 puis l'A2050, peu de chances de vous tromper!

samedi 25 juillet 2015

Ceci n'est que la partie émergée de l'iceberg...

Derniers achats avant arrêt momentané du shopping...


Oui mais celles-là c'est pas pareil... Ca faisait une éternité que je les voulais...


Une petite paire discrète... La blancheur rôti de porc, c'est cadeau!


MON cadeau d'anniversaire. De moi...à moi-même!

dimanche 10 mai 2015

Across the Channel

Me sentant aussi Française qu'une vache espagnole, je m'intéresse bien plus aux politiques britannique et américaine qu'à celle du pays dans lequel je vis (vous pouvez me jeter des poulpes à la tête, j'assume totalement. Au fait, morts les poulpes hein, j'aimerais pas qu'ils souffrent.)

En ce moment , difficile d'échapper à la British fever, avec d'abord la naissance de Charlotte Elizabeth Diana (Charlotte ça rime vachement avec 'Harlot' - je vous laisse le soin d'aller chercher la traduction sur le Net). 

En tout cas Kate X Wills c'est vraiment le couple qui me fait rêver autant  qu'il me file des complexes. Ca commence avec le gamin trop mignon qui salue la foule (j'aimerais avoir le même, et le même nombre de nannies aussi) et ça finit en apothéose avec Kate, le teint frais, le cheveu léger et la démarche sûre (pourtant, on sait tous ce qui vient de se passer. Et surtout par où ça vient de passer.) 
En sortant de mon opération de l'appendicite, je me tenais courbée en 2 en marchant comme une grand-mère, d'où ma moue dubitative en la voyant sur ses petits talons vernis. 

Last but not least, ils sont repartis en Range Rover. Moi, je repartirai en Up et je n'aurai pas une horde de paparazzis pour me féliciter./Jalouse.



L'autre évènement, c'était la General Election

A cette occasion, la chaîne Entertainment 4 a cessé d'émettre jusqu'à 19h heure locale pour inciter les djeunz à aller voter.


Pourvu que NRJ 12 ne prenne pas la même décision en 2017.

Et s'il y en a qui se sont bien plantés, ce sont les instituts de sondage. Qui avaient prédit des résultats plus serrés que le string de Nabilla (remarque, pas sûre qu'elle en porte), alors que les Conservatives l'ont emporté haut-la-main suivant le principe du "First Past The Post" aussi appelé "Winner Takes All" (et merde, j'ai la chanson dans la tête). 

David l'a joué Obama et a aussitôt posté cette photo sur Twitter : 


David a gagné les élections, mais sa femme a perdu un oeil. (Source : Twitter)

Du côté des UKIP, Labour et LibDem, c'est l'hécatombe. Leurs leaders respectifs, Nigel Farage, Ed Miliband et Nick Clegg, ont démissionné, la larmichette à l'oeil.



(Source : Yui Mok)

Et pour l'occasion, Samantha Cameron a fait péter la trotinette et les Converse (major WTF.)


(Source : The Daily Mail)

Et moi, pour célébrer tout ça, je suis allée traîner chez Cath Kidston, et j'ai fait péter ça : 

Voilà voilààà, prochain article à la naissance du 3ème du couple Wales / Middleton ou aux prochaines élections (ce qui tombera peut-être à la même date). (Just joking...)

mercredi 15 avril 2015

Lecture : mes deux derniers coups de coeur!

Je regrette de ne pas pouvoir lire plus de livres, faute de temps. En revanche, si un livre me passionne, je peux le "descendre" assez vite...c'est ce qui est arrivé avec les 2 romans dont je m'apprête à vous parler. Le genre de bouquin qu'on ne peut décemment PAS poser, ni pendant le repas, ni avant de dormir, ni pour aller aux toilettes...


Le premier? Un beau pavé de 800 pages. Et le 1er tome d'une trilogie... Fall of Giants de Ken Follett.



Je suis tombée dessus l'été dernier, dans le rayon VO trop peu fourni de la bibliothèque de ma ville. Je l'ai emprunté par curiosité : l'Angleterre, la 1ère Guerre Mondiale, autant d'arguments pour me convaincre d'y jeter un coup d'oeil... avant de réaliser que mon prêt d'1 mois ne serait pas suffisant pour lire ce pavé, qui m'intéressait pourtant... Je l'ai donc commandé et l'ai emmené en vacances, le délaissant parfois pendant des jours voire des semaines faute de temps ou parce que j'avais d'autres choses à lire en priorité... pour finalement le boucler la semaine dernière. Dans la foulée, j'ai commandé le deuxième tome, mais j'attends encore un peu, histoire de "digérer" le 1er...

Venons-en à l'intrigue. L'auteur mêle le destin de familles anglaises, russes et américaines, issues de la noblesse ou de la classe ouvrière, à l'aube de la 1ère Guerre Mondiale. Bien documenté, le roman retrace tout le processus d'enclenchement de la guerre, de l'assassinat de Franz Ferdinand à la signature de l'armistice. Sont également abordés les thèmes des Sufragettes, de la naissance du Labour Party en Angleterre, l'entrée des Etats-Unis dans le conflit ou encore des conditions de travail des mineurs... 

Les vies privées et professionnelles de chaque personnage sont décrites avec soin et le roman alterne agréablement les passages historiques avec des passages plus romancés. C'est peut-être le reproche que je pourrai faire à ce roman : le côté un peu "niais" de certaines histoires d'amour...de même que je trouve peu crédible le fait que tous ces personnages qui, vivant aux 4 coins du monde, se croisent tout de même à plusieurs reprises au cours de leur vie... le monde est tellement vaste que cela m'a paru un peu forcé, pour une coïncidence... 

Mais cela reste une lecture très agréable, surtout si l'on s'intéresse à l'Histoire.  Le Tome 2 se déroule pendant la 2de Guerre Mondiale et l'on suit cette fois-ci le destin des enfants des personnages du 1er tome...



Vient ensuite mon 2ème coup de coeur : The Casual Vacancy de JK Rowling.


Ce n'est pas un secret, je n'ai jamais accroché à Harry Potter. J'ai lu les trois premiers tomes histoire de me donner bonne conscience, mais rien à faire, ils ne m'ont fait ni chaud ni froid... Et puis j'ai entendu parler de ce nouveau roman, pour adultes cette fois (oui, je sais, beaucoup d'adultes lisent et adorent HP! Mais c'était un livre destiné aux djeunz, on est d'accord?)

J'ai tenté une première lecture. Mais me suis perdue dans les différents personnages,  le style un peu difficile...J'aimais bien, mais je n'avais pas assez de force pour m'accrocher.  En regardant BBC Breakfast je suis tombée par hasard sur la scénariste de l'adaptation télévisuelle, qui allait être diffusée sur BBC One. Je me suis dit que j'allais y jeter un coup d'oeil, comme ça, pour voir...et j'ai beaucoup aimé. Et je me suis naturellement jetée sur le livre une fois les épisodes visionnés. Et cette fois-ci, je ne l'ai pas laissé tomber. L'un des élements qui m'ont poussée à le relire, c'est que j'avais lu que la fin du livre était PIRE que la fin de la série (déjà bien difficile...)

Regarder la série m'a été bénéfique, car même si celle-ci prend quelques libertés par rapport au roman, elle m'a quand même bien aidée à mieux identifier les personnages, retenir leur nom, comprendre l'intrigue... Parlons justement de cette intrigue. "A casual vacancy", c'est le poste vacant d'un conseiller municipal, en l'occurrence celui de Barry Fairbrother, terrassée par une rupture d'anévrisme. Il va donc falloir élire un nouveau représentant, et c'est cette course à l'élection qui est décrite tout au long du livre. L'histoire se déroule à Pagford, petite bourgade tranquille d'apparence, jusqu'à ce qu'on s'immisce dans la vie privée des personnages qui sont loin d'être parfaits, voire plein de vices...humains, quoi!  

La psychologie des personnages est fine et complexe à la fois, toutes les couches de la société sont représentées et toutes ces vies sont délicatement entrecroisées, suscitant tour à tour la pitié, l'agacement, l'affection...

Bref, j'ai beaucoup apprécié cette lecture, et j'étais bien triste de tourner la dernière page de mon Kindle. Je crois toujours ne plus avoir l'occasion de lire d'autres si bons livres...jusqu'au prochain ;)





jeudi 9 avril 2015

Home is where the heart is

Je me sens si bien dans mon appartement...

J'ai visité une maison très chouette il y a deux semaines, avant de me résigner : une jolie maison de domestiques dans la cour d'un hôtel particulier ayant appartenu à l'architecte de Napoléon (true story!) mais une seule chambre et un budget trop serré! 

Je l'ai eue mauvaise pendant quelques jours, avant de me dire que j'étais quand même bien dans mon appart actuel, bien qu'en location. Il est grand, lumineux, moderne et calme alors pourquoi chercher ailleurs pour le moment? 

Je me vois bien y vivre encore quelques années, du moins il faudra que je trouve une super occasion pour acheter, et à ce sujet je suis assez exigeante... 
En attendant, je continue donc de décorer mon appartement pour m'y sentir encore plus comfortable


J'ai flashé pour ce cadre déniché à 5 euros et des poussières chez Noz (mine d'or soit dit en passant, si on aime fouiller), le message m'a interpellée...
 
 

Ce miroir, en plus d'être joli, a une immense valeur  affective pour moi. Je suis heureuse de l'avoir récupéré et l'ai placé dans ma chambre, sur ma table de chevet, pour admirer ma tête au réveil (HAHA)


Le mur au-dessus de mon bureau était vide et tristoune. J'ai aujourd'hui retrouvé ma motivation pour bosser (HAHA Bis)  grâce à un Business Cat trop mignon (Cadre Alinéa) et un petit cadre super kitsch en osier et coquillages déniché pour un maigre euro sur une brocante.





Avant, quand mon cher et tendre venait à la maison, avec mon seul bureau, l'un de nous finissait forcément par bosser sur la table du salon, (bon, dans un fauteuil Poang de chez Ikéa, y a pire). Or, moi si je ne suis pas sur un vrai bureau, j'ai vraiment trop de mal à me concentrer ( bon, sur mon bureau aussi, mais au moins je ne suis pas face à la télé...). L'affaire a été réglée en 2 minutes (et 35 euros), avec une planche et des tréteaux achetés chez Ikéa (mon temple) et nous disposons dorénavant chacun d'un espace de travail  (même si je squatte les deux bureaux quand mon chéri n'est pas là). 
Pour la touche déco, une main en bois (Gifi), une petite plaque métallique pour me rappeler de quoi je suis prof ;) (Gifi aussi), des cartes et des supers cahiers dénichés chez Noz encore (ils viennent de GB en plus! Une mine d'or je vous dis...)

See ya!