mercredi 18 janvier 2017

Vivre vite - Philippe Besson

Ma ville a enfin installé une boîte à livres dans la halle du marché. Cette dernière n'est ouverte que le mercredi et le samedi (jours de marché donc), mais je ne manque pas d'y faire un tour aussi souvent que je peux. J'y ai trouvé pas mal de bouquins, certains que je garderai (romans en VO), d'autres que j'irai replacer après lecture, d'autres que je donne à mon entourage. Mais je fais bien sûr l'effort d'en laisser quelques-uns histoire de respecter le principe (et non l'obligation) de donnant-donnant. Je déplore toutefois que tout le monde ne joue pas le jeu : il semble ces derniers temps y avoir peu de nouveautés, e peu de départ. Passé l'effet de découverte les gens semblent donner et/emporter moins, c'est dommage. Le présentoir croule sous des livres (certains franchement kitschs) qui ne seront peut-être jamais emportés. Bref. 

Parmi mes trouvailles, donc, j'ai eu un vrai coup de coeur pour Vivre Vite de Philippe Besson. C'est d'abord la couverture qui m'a attirée : ce portrait de James Dean. J'ai évidemment fait le lien avec le titre...Live fast, die young.


Jusqu'ici je ne m'étais que peu intéressée à l'acteur, sachant juste qu'outre ses talents impressionnants de comédien, il était mort jeune à cause de la vitesse, et ayant eu vent de ses supposés ébats SM avec Marlon Brando. 

Dans ce roman, c'est l'entourage de James Dean et ce dernier lui-même qui prennent la parole  à tour de rôle, reconstituant au fur et à mesure les seulement 24 années d'existence de l'acteur. C'est ainsi qu'on apprend qu'il est devenu orphelin de mère à 9 ans, qu'il a eu une aventure avec une de ses profs, qu'il trouvait autant de plaisir avec des femmes qu'avec des hommes. Le talent de Besson réside en le fait que l'on a vraiment l'impression de lire une (auto)biographie. Je pense lire d'autres bios de Dean à l'avenir. Après avoir prêté le livre à ma Maman, j'ai ensuite décidé de le garder dans ma bibliothèque. Ça m'a aussi donné envie de lire East of Eden de Steinbeck, l'un de mes auteurs préférés.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire